MAÎTRE D'OUVRAGE : Club Alpin Français - coût : 6 MF
Juillet à mi-Novembre 1997 - Restructuration & Extension .

Réalisé en une "saison" de travaux en 1997.
LE REFUGE - ESPACE DE LIBERTE
Qu’est-ce que la liberté ? Nous ne sommes libre que d’exprimer nos désirs, d’affirmer nos pulsions, d’assouvir nos penchants, de satisfaire nos besoins. La montagne est pour nous un objet de désir, de tentation. C’est pourquoi elle n’est pas espace de liberté en soi mais uniquement parce qu’elle permet d’assouvir un désir d’une nature profonde : solitude relative, silence, calme, rapport avec l’étendue, beauté des paysages, dépaysement et démesure,... Nous ne sommes pas libres de devoir nous réchauffer en nous serrant contre nos camarades involontaires de chambrée, de nous laver à l’eau froide ou de ne pas nous laver du tout, de manger froid, et autres joyeusetés d’un autre âge.

Place à la civilisation. La montagne n’était accessible qu’à des furieux, des ours vêtus de knickers et de chemise à carreaux. Elle est maintenant, de plus en plus, accessible à tous, en dilettante, en toute quiétude. N’oublions pas que marcher 8 heures pour ne pas pouvoir dormir ensuite parce que 4 ronfleurs se relaient est le meilleur moyen de vacciner les meilleures intentions. La faculté de la montagne à constituer un espace de liberté augmente donc au gré des améliorations techniques apportées, au sens où les améliorations techniques en terme de chauffage, d’eau chaude et d’électricité et d’une manière générale de confort en démocratise et en facilite l’accès. Les contraintes de tous ordres évoquées plus haut et le critère grandissant de performance avec lequel on satisfait celles-ci ne tueront pas le refuge - espace de liberté, elles le renforceront au contraire.